Quoi Visiter en Guadeloupe ?

 La Guadeloupe en créole guadeloupéen : Gwadloupe 

LA GUADELOUPE: un peu d'histoire

 La Guadeloupe (en créole guadeloupéen : Gwadloupe est un archipel des Caraïbes constitué de sept îles, formant une région et un département d'outre-mer français. La partie principale (Karukera en langues amérindiennes) en forme de papillon est composée de deux îles : la Grande-Terre à l'est et la Basse-Terre à l'ouest, séparées par un bras de mer, appelé « la Rivière Salée ».
Administrativement, la Guadeloupe est un département français, une région mono-départementale de l'Outre-mer français et une région ultrapériphérique européenne, des Antilles françaises ; son code départemental officiel est le « 971 ». Elle est membre de l’Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECS).


La Guadeloupe, bordée par la mer des Caraïbes à l'ouest et par l'océan Atlantique à l’est, est située à 575 km au nord des côtes du Venezuela en Amérique du Sud, à 205 km à l'est de l'Île de Aves, à 739 km à l'est-sud-est de la République dominicaine, à 2 176 km à l'est-sud-est de Miami (États-Unis) et à 6 732 km de Paris.
La région se compose de plusieurs îles et îlets : la Guadeloupe continentale (la Grande-Terre et la Basse-Terre) et ses dépendances : l’île de Marie-Galante, l'archipel des Saintes composé principalement de Terre-de-Haut et Terre-de-Basla Désirade et des ilets inhabités.

Plage de Grande Anse à Deshaies, proche de la location de villa Nature caraibe lodge
Carte de la terre et fonds marin de Guadeloupe

Basse-Terre dit Karukera

Historiquement, la Basse-Terre est d'abord nommée « Karukera » (« île aux belles eaux », en langue caraïbe4) par les Amérindiens qui l'habitent et la Grande-Terre, « Cibuqueira » (« île aux gommiers », en langue caraïbe)5. La Rivière Salée, bras de mer qui les sépare coupant la Guadeloupe en deux, était appelée « Aboukétoutou » qui signifiait « détroit ». Christophe Colomb y aborde le 4 novembre 1493 et lui attribue le nom de Guadeloupe en hommage à la Vierge protectrice des navigateurs Notre-Dame de Guadalupe. En Espagne, à Guadalupe, le Monastère royal de Santa María de Guadalupe est dédié à la Vierge des navigateurs. Le nom de Guadalupe viendrait du nom de la rivière qui coule dans cette ville, en arabe wadi-al-lub, qui signifie la « rivière aux cailloux noirs6 » ou, selon une déformation signalée par Ana Castillo, « rivière de l'amour »7.


On doit aux agences de voyage la périphrase « l'île papillon » inspirée par la forme des deux îles principales.
 

L'île de Basse-Terre possède sur son territoire le volcan de la Soufrière, surnommée aussi la Vieille Dame, et point culminant des Petites Antilles. Elle regorge de cascades, de rivières, de plages de sable doré ou noir, et une forêt tropicale humide recouvre son massif montagneux. L'île de Grande-Terre se compose (à l'ouest) d'une plaine bordée de mangroves depuis le Gosier jusqu'à Port-Louis, de la région des Grands Fonds (au centre) et d'un plateau aride, dentelé de côtes rocheuses et sauvages (du nord à l'est). Le littoral sud de la Grande-terre, parsemé de plages de sable blanc à l'abri des récifs coralliens, concentre les grandes stations balnéaires du Gosier, de Sainte-Anne et de Saint-François. L'ile de Marie-Galante se caractérise au nord par une falaise calcaire puis, à l'est et au sud, par un plateau qui devient « mornes » pour basculer en pentes escarpées vers une plaine littorale. À l'ouest de l'île, faisant face à la Basse-Terre, les plages et les mangroves s'étendent le long de la mer des Caraïbes et un milieu naturel humide du littoral s'étend dans la baie de Folle-Anse.


La Guadeloupe et les Antilles constituent un point chaud de biodiversité. Comme les autres Petites Antilles, la Guadeloupe a émergé de l'océan il y a moins de cinq millions d'années et son isolement a favorisé l'émergence d'un fort taux d'endémisme. L'archipel était entièrement recouvert de forêt avant l'arrivée des européens au xvie siècle, et cette arrivée s'est accompagnée d'invasions biologique et de défrichements qui ont eu un impact sévère sur la biodiversité. De nombreuses espèces ont disparu de l'île telles que l'Amazone de la Guadeloupe, le rat mondoungue, le lamantin des Caraïbes, le phoque moine des Caraïbes, l'améive de Guadeloupe. Selon un rapport de la DEAL de la Guadeloupe et de la Martinique : 1 260 plantes vasculaires, huit mammifères, 14 oiseaux, 11 reptiles, quatre amphibiens et quatre espèces de poissons d'eau douce ont été introduits dans les Antilles françaises. Parmi lesquelles le Miconia calvescensle rat, la mangouste, le poisson-lion et la fourmi manioc sont considérées comme espèces invasives.

(Source Wikipedia) 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guadeloupe